Skip to main content
Az Európai Bizottság logója
Migration and Home Affairs

Journée européenne de commémoration des victimes du terrorisme

victims-day-2020.jpg

Nous célébrons aujourd'hui la 16ème Journée européenne de commémoration des victimes du terrorisme. Cette année, la commémoration intitulée « Devenir plus fort ensemble » réunira plus de 100 victimes venues de toute l'Europe, ainsi que leurs familles, des associations de victimes du terrorisme, des pupilles de la Nation, des services d'urgence ainsi que des hauts-représentants européens, qui ensemble adopteront un front uni face au terrorisme et rendront hommage à tous les citoyens européens victimes du terrorisme dans le monde entier.

La commémoration se tiendra à Paris, le même jour que Journée nationale des victimes du terrorisme, et mettra en avant la résilience des victimes et de leurs familles. Le Commissaire Reynders et des représentants de l'UE et des États membres s'adresseront au public. Une minute de silence sera respectée puis des victimes du terrorisme partageront leur témoignage et leur expérience. Des initiatives intéressantes de soutien aux victimes du terrorisme seront aussi présentées.

Instituée pour commémorer les attentats du 11 mars 2004 à Madrid, la Journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme a pour but de célébrer la mémoire de toutes les personnes qui ont perdu la vie ou les êtres chers disparus lors d'actes terroristes, que ceux-ci aient eu lieu en Union européenne ou ailleurs.

Les attaques de Madrid de 2004 s'inscrivent dans une longue lignée d'actes terroristes inspirés de différentes idéologies extrémistes ayant pris des innocents pour cible. L'an dernier, plusieurs attentats terroristes ont fait des victimes sur le sol européen, notamment à Halle, Cassel, Londres, Lyon, Paris et Utrecht, et d'autres actes terroristes de plus grande envergure d'autres parties du monde ont fait des victimes parmi les citoyens européens.

Articles associés

Différents documents abordent le rôle des victimes dans la prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent :

Écoutez Guillaume Denoix de Saint Marc, fondateur de l'Association française des victimes du terrorisme (AfVT.org). Il est impliqué depuis plus de 30 ans dans des actions liées au terrorisme et auprès des victimes du terrorisme. Il explique comment les victimes du terrorisme peuvent « échapper à la victimisation ».

Regardez notre entretien avec Tomas Frága, un survivant de l'attentat de Sharm el-Sheik en 2005. Il a pris la décision consciente de ne pas être défini par ce qui lui est arrivé ce jour-là.

back_to_ran.png