Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Migration and Home Affairs
Article d’actualité22 novembre 2022Direction générale de la migration et des affaires intérieures

Comment un signalement d’abus sexuels commis sur des enfants a contribué à sauver 140 enfants

How a child sexual abuse report helped rescue 140 children

Un récent signalement d’un fournisseur de services en ligne a conduit à l’arrestation de 46 prédateurs d’enfants en Nouvelle-Zélande et à l’identification de plus de 100 suspects dans l’ensemble de l’UE. Plus de 140 enfants du monde entier ont ainsi été préservés d’abus sexuels. Cette affaire illustre comment un seul signalement peut avoir un impact considérable et sauver des centaines d’enfants face au risque d’abus sexuels. De tels signalements sont souvent la seule façon de déceler une situation d’abus qui peut être difficile à détecter, même pour les personnes qui sont les plus proches de l’enfant concerné.

En 2019, le fournisseur de services en ligne en question a signalé un grand nombre de personnes utilisant sa plateforme pour échanger des photos abjectes, y compris d’abus sexuels à caractère sadique commis sur des nourrissons et des enfants. À la suite de ce signalement, une enquête internationale a été lancée par le ministère de l’intérieur néo-zélandais. Cette enquête a été soutenue par Europol, Interpol et les autorités répressives d’Australie, d’Autriche, du Canada, de Croatie, de Grèce, de Hongrie, de Slovénie, d’Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis.

L’enquête a permis de mettre la main sur 32 Go de matériel pédopornographique et a débouché sur plus de 830 procédures judiciaires dans le monde entier. Quelques dossiers se sont révélés particulièrement inquiétants: deux suspects d’Autriche et de Hongrie abusaient de leurs propres enfants, âgés respectivement de six et huit ans. Les deux enfants sont désormais en sécurité. En Espagne, un autre suspect, qui possédait et partageait du matériel pédopornographique, filmait aussi des adultes dénudés ou apparaissant dans des vidéos à caractère sexuel sans leur consentement. Un grand nombre d’enquêtes sont toujours en cours dans l’ensemble de l’UE.

De nouvelles règles de l’UE contre les abus sexuels commis sur des enfants

Malheureusement, malgré cet exemple édifiant, tous les fournisseurs de services en ligne ne soumettent pas de tels signalements. En mai 2022, la Commission européenne a proposé une législation imposant aux entreprises technologiques de prévenir et détecter les abus sexuels commis sur des enfants sur leurs plateformes. Seraient également concernés, les cas de manipulation psychologique, dans lesquels les prédateurs sexuels tissent des relations avec des enfants afin de pouvoir les manipuler et les exploiter et en abuser.

L’objectif de l’UE est de faire de cette législation une réalité d’ici août 2024. Si elle n’est pas adoptée d’ici là, le règlement actuel de l’UE arrivera à expiration, ce qui permettra aux prédateurs de commettre plus facilement des abus sexuels sur des enfants en toute impunité.

En savoir plus sur la manière dont l’UE compte mettre un terme aux abus sexuels commis sur des enfants

Détails